Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 02/03/2024 in all areas

  1. Pour ce concours je vous propose un modèle original et intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord l a été très faiblement diffusé. Il a été présenté au Japon lors du Wonder Festival à l’été 2000. Il est produit par la marque japonaise Atsushibashi. Ensuite il reproduit la moto qui a permis à O.Jacque de décrocher le titre suprême en catégorie 250cc en 2000. Il s’agit de la version 1999 de la Yamaha 250 YZR Chersterfield pilotée par O.Jacque et S.Nakano au sein du team français Tech 3. C’est un kit résine qui nécessite d’y adjoindre un kit donneur Tamiya de Yamaha 250 TZM 14064 ou 14067. Voilà le décor est planté.
    2 points
  2. Hello, Impossible de ne pas participer à ce concours anniversaire du forum. A force de tourner avec des voitures de légendes sur GT7 avec les copains du forum je me suis procuré une boite de l'Alfa 155 Tamiya. Donc ce sera mon sujet.
    2 points
  3. Quelques photos de ce vestige du passé que je garde précieusement.
    2 points
  4. Présent pour ce concours, y a très longtemps que j'ai pas fait de WIP juste fouiller dans mes boîtes on ne sait laquelle choisir a+ Antoine
    2 points
  5. 2 points
  6. Bonjour à tous. 20 ans ça se fête, alors une participation s'impose. Pour ce concours, j'ai jeté mon dévolu sur une maquette que l'on ne voit pas souvent dans la catégorie wip. Je vais essayer de "réparer" ce manque en réalisant le montage de ce Pajero Tamiya de Hubert Auriol au Paris Sirte Le Cap 1992 . La maquette est datée de 1993. Une photo de ce Pajero en action La boite de la maquette un peu défraichie Boite ouverte. On s'aperçoit que les décals originaux Tamiya sont eux aussi défraichies, et puis surtout ça ne me plaisait pas de voir des inscriptions imprimées avec les bandes de couleurs Une planche de décals de chez Shunko s'imposait, et en prime, il y a les décals fumants Pour l'anecdote, j'ai acheté ce kit il y a une 15aine d'années lors d'une expo. C'était un magasin qui exposait et il avait des kits d'occasion, soit une boite déja ouverte ou un début de collage de certaines pièces. Là sur ce Pajero, il y a eu 2 ou 3 pièces de coller sur la partie moteur (rien de grave). J'ai payé ce kit une 10aine d'euros et dans la foulée le gars voulait me fourguer une Escort Cosworth. Bon vu le tarif qu'il me demandait, j'ai été faible alors je l'ai acheté aussi pour 15e. Le 1er propriètaire à eu l'idée d'inscrire sur la notice (en haut à gauche ) le prix et la date d'achat. Voila, les présentations sont faites, des news bientôt
    1 point
  7. Vraiment belle, les paillettes sont bien fine, à l'échelle
    1 point
  8. J'ai posé la question à JP Boyer à Rétromobile: il est tellement pris par les commandes de 499P à honorer qu'il n'a pas eu le temps de travailler sur la Porsche et la Peugeot. Comme il est le seul à proposer des kits de la 499P au 1/24, ça se vend très bien.
    1 point
  9. Hello Freddlo, je ne vois pas ce qui poserait problème.
    1 point
  10. Je me verrais bien jouer, mais, ai-je encore le droit ?
    1 point
  11. Oui oui c'est d'ailleurs pour ça qu'ils ont préféré l'appeler Montéro
    1 point
  12. Plus que besoin d'aide , parce que même sur le site de la FFM il est difficile de trouver les résultats du championnat de France de ces années là (il faut peut-être un abonnement ou un accès licencié, je ne sais pas ) ! J'ai bien les MotoJ de cette époque qui publiaient souvent les classements des épreuves du championnat je n'ai pas poussé l'archéologie à les relire. J'ai trouvé quelques infos sur 1992 sous forme de lettres de France Moto dans "le grenier de Jean-Pol et Hugues" mais il n'y a malheureusement pas les listes complètes des engagements et des classements https://www.legrenierdejeanpol.com/index.php?topic=35.0 Après avoir lu ton nom (et vu le joli palmarès , bravo !), il apparait au mans en 1994 dans la lettre france Moto https://www.legrenierdejeanpol.com/uploads/90/1994-03-14.pdf Wikipedia dit que tu as été champion de boxe .... comme quoi mon invention d'identité secrète ...
    1 point
  13. Bin c'est à dire que Ptiper semblait avoir besoin d'aide pour retrouver les feuilles de temps alors qu'il suffisait de demander. Néanmoins tu noteras Fred, que certains pilotes étaient sur une courbe de progression ascendante (Jacque, Laconi...) D'autres étaient plutôt en perte de vitesse (Selini , Bordes ...)
    1 point
  14. alala, notre @bruno comment il se la pète Devant Seb Charpentier, Alain Bronec, Olivier Jacques, Selini, stey.... rien que ça... Bravo !!
    1 point
  15. 1 point
  16. On enchaine avec la CBR 1100 XX
    1 point
  17. C'est mieux, si tu lâches l'aéro, c'est l'aiguille qui va prendre en premier à tous les coups!!!
    1 point
  18. 1 point
  19. Si tu aimes ce genre de récit je vais donc en remettre une couche. Dans le monde des pilotes il a 2 sortes de pilotes : les pilotes doués et les pilotes travailleurs Des pilotes vraiment doués, on en rencontre un par décennie. Perso j’en ai vu plusieurs (certains déjà établis au sommet) mais j’en ai vraiment rencontré deux. O.J est l’un d’eux. Je rencontre Olivier lors de la première course du championnat de France Open 1992 au Mans. Les stands étant en nombre limité, nous arrivons tôt afin d’en louer un (avec toutes ses commodités, eau,électricité,lumière,toilettes, confort face aux intempéries etc..) Tout ceci à un prix et nous partageons le stand à deux pilotes, un ami en 250 Open et moi-même en 125 Open. Je rencontre alors le père d’Olivier à la recherche d’une place dans un box. Je lui propose une place avec nous et nous sympathisons. Nous passerons quasiment toute la saison ’92 ensemble. Le championnat de France Open accueille parfois la coupe Kawasaki durant le même week-end et Kawasaki France invite systématiquement un pilote à participer à une course de coupe Kawa au guidon d’une moto (KR1) préparée par leurs soins. (Journalistes, essayeurs, pilote de cross etc…) O.J s’étant fait remarquer au fil des courses il est invité à prendre le guidon de la dite Kawasaki sur le circuit d’Albi en marge du championnat Open. Il fait donc les deux catégories mais se plaint de la tenue de route aléatoire de la Kawa sur les bossent du tracé albigeois. Les techniciens de Kawasaki lui répondent que rien ne leur permet d’améliorer la moto règlement oblige. Le samedi après-midi après de bons essais qui le placent en haut de la feuille de temps il chute à haute vitesse avec le tréteau roulant et transforme la Kawa en sculpture de César. Malheureusement il se relève avec une cheville très douloureuse. François, son père, passe me voir et me demande de lui remonter un moteur neuf sur la Honda RS pour le lendemain car son mécano (bricolo…) ne lui inspire pas confiance. Je lui remonte un moteur avec des pièces neuves mais le dimanche matin il lui est impossible de poser le pied par terre. Etant moi-même déjà engagé pour le warm-up un ami courant en 250 se propose d’effectuer la séance à sa place. Le dimanche après-midi O.J se place en grille pour la finale (avec un peu d’anti douleur) Il double un à un tous les pilotes (parmi lesquels beaucoup d’internationaux) et gagne la course avec sa Honda RS standard (je peux en attester). On le porte à la descente de la moto pour le placer sur le podium. Il va ensuite se faire plâtrer…cheville fracturée. La suite on la connait,il est sélectionné parmi 5 ou 6 autres pilotes pour construire ce qui deviendra l'équipe de France en championnat d'Europe. Seuls 2 pilotes sont retenus: Olivier Jacque et Régis Laconi (qui était aussi pilote 125 en Open '92).
    1 point
  20. Entièrement du même avis que Bedou et Etienne. La dose de diluant est une base informative mais fluctue en fonction de ta buse, de l'état de fraicheur de ton vernis,de la température etc... Pour info j'utilise encore un vernis qui a plus de 15 ans (première utilisation sur un modèle ICI) et donc plutôt visqueux, par conséquent je dilue encore plus. En revanche je pulvérise à une pression supérieure à Etienne. Toujours 2,0 Bar avec une buse de 0.5 Iwata HP-TH (ou Badger 175 buse medium)
    1 point
  21. J'ajouterais que la dilution (= la consistance du liquide) ne dépend pas que d'un dosage, mais aussi de l'aéro utilisé (de son réglage de débit) et de la pression du compresseur. Pour ma part, dans le godet, je préfère avoir la consistance d'un lait entier. Un peu plus épais que de l'eau, quoi. Avec l'aiguille moyenne du badger qui dépasse d'un millimètre, et une pression à 0.9 (quand on appuie sur la détente)
    1 point
  22. 1 point
  23. c'est une technique comme une autre pour pas gonfler le stock
    1 point
  24. C’est beau c’est clean c’est net
    1 point
  25. Pour ceux qui ont oublié ou qui n'étaient pas nés... Un petit rappel de l'histoire. Olivier Jacque est le 5ième champion du monde français de l'histoire de la moto. Il commence assez tardivement en cyclo en 1990 à l'âge de 17 ans En 1992 il passe en championnat de France Open 125 (saison pendant laquelle on fait connaissance) il intégre en 1993 l'équipe de France de vitesse moto au côté de Régis Laconi. Quatrième du championnat de France 250, il est reconduit dans l’équipe de France pour la saison 1994. OJ termine vice champion d’Europe 250 derrière Régis Laconi et est recruté par Hervé Poncharal, le patron du Team Tech3, pour faire le championnat du monde 250 de 1995. L'apprentissage en mondial se passe bien et les bons résultats arrivent rapidement avec en point d’orgue une quatrième place au Grand Prix d’Angleterre et au Grand Prix d’Argentine. OJ est classé dixième du championnat. En 1996 il remporte son premier Grand Prix à Rio de Janeiro. Cinquième du championnat 250 en 1998 sur Honda, Olivier Jacque et Tech3 décident de changer de monture et d’opter pour une Yamaha YZR250. Olivier Jacque est malheureusement diminué toute la saison 1999 par une blessure au pied. Courageux, après une nouvelle opération du pied, OJ arrive à réaliser quelques bonnes performances et aperçoit le bout du tunnel en fin de saison. Il est septième du mondial 250 de 1999. En 2000, Olivier Jacque retrouve la sérénité perdue avec d’excellents résultats en début de championnat. Les bons classements s’enchaînent et il se retrouve en bagarre avec son coéquipier Shinya NaKano pour la course au titre. Yamaha a écrasé le mondial GP 250 lors de la saison 2000 dominée par deux de ses pilotes : le Japonais Shinya Nakano et le Français Olivier Jacque qui évoluaient sur la moto qui était clairement la meilleure du plateau : la YZR250 du team Tech3 sponsorisée par Chesterfield. Cependant, l'issue de leur lutte pour être couronné champion du monde restera incertaine jusqu'aux derniers mètres du dernier tour de l'ultime Grand Prix de la saison en Australie. Celui qui remportait la course décrochait également le titre. Nakano prenait la tête dès le départ à Phillip Island et était suivi de près par son coéquipier pendant toute la course, distançant au passage le pilote Honda Daijiro Katoh. L'opération était cependant risquée car en cas de chute du duo Yamaha, ce serait Katoh et Honda qui décrocheraient le titre. Nakano a donc mené ce poker à deux-roues jusqu'à ce qu'ils sortent tous deux du dernier virage menant à la ligne droite Gardner dans le dernier tour, le drapeau à damier à quelques centaines de mètres. Puis Olivier Jacque dépassait son coéquipier Yamaha pour franchir la ligne d'arrivée avec seulement 14 millièmes d'avance et lui arracher la couronne mondiale. La saison aura ainsi été dominée par le duo qui avait mené le classement avec huit victoires en seize course (3 pour Jacque, 5 pour Nakano), huit pôles position, 23 podiums et les deux premières places du Championnat du Monde. Photo Brno 2000 by Bruno Il est à noter que le modèle 2000 est différent du modèle 1999 dont je dispose. Outre la déco légèrement plus simple et les quelques nouveaux sponsors (BP, Vistra), on peut noter que le carénage supérieur est beaucoup plus large en 2000 avec une bulle très arrondie façon 500 YZR.
    1 point
  26. Honda 500 RS Jack Middelburg 1983 Kit Tamiya 14032 + decals Screendesign SD-2022-002 Honda 500 RS Didier De Radiguès 1985 Kit Tamiya 14032 + decals Screendesign SD-2022-001 Je me réserve la possibilité de remplacer les bulles à condition que je réussisse à en créer de meilleures en thermoformage. Un grand Merci tout particulièrement à Domi et à Screen qui m'ont généreusement dépanné pour ce kit.
    1 point
  27. Je viens de finir les commandes aux pieds à l'aide de la planche de photodécoupe Studio 27. Il ne reste plus que les guidons et la bulle.
    1 point
  28. Mais tu fais de la simu ? On n'en a jamais parlé ? moi aussi Tu joue sur quoi ? Moi principalement Iracing, quasi tous les soirs....
    1 point
  29. Par contre tu n'as pas le droit de la monter avant de nous avoir moulé les pièces parce que je suppose que c'est introuvable ce genre de pépite
    1 point
  30. C'est vrai, sauf que le mien est un peu plus ......... "en bordel"
    1 point
  31. @Jujuspeed Non seulement il est utilisé... mais il y en a même 2, un de chaque côté du siège Quelle que soit la course...
    1 point
  32. Les décos sont terminées et vernies.
    1 point
  33. Ça dépend si tu veux une parcelle de chênes ou de résineux...
    1 point
  34. Oui, il faut vraiment se pincer pour se dire que c'est la Revell à la base ! Superbe travail de ta part
    1 point
  35. Quelle coincidence ! Mon grand Oncle était soudeur dans les sous marins, à la base sous marine ; il habitait à 500 m à vol d'oiseau. Pour nos 8 ans (donc en 1967 pour moi) mes parents nous envoyaient passer un mois chez la grand tante. Train de la gare Montparnasse à Lorient, accompagné du grand cousin qui devait avoir presque 18ans, toute une expédition ! Plage presque tous les jours à Larmor ou Lomener en prenant le car à Kermelo, juste sous la porte en pierre qui n'existe plus. Je choississais le modèle, toujours un Chausson, car j'aimais pas la tête des Renault avec leur paire de phares verticaux ... Quitte à attendre le passage du prochain! Mon adorable grand tante laissait faire. Fort bloqué c'était quand mes parents venaient nous rejoindre au mois d'Aout. Je m'asseyais le plus près possible du chauffeur pour le voir maneuvrer les vitesses, les commandes et les boutons, avec le mystère de la fermetture de la porte éventail ... J'y ai passé quasiment toutes mes vacances jusqu'en 74 puisqu'en 75 je suis allé en Vendée, avec le pari un peu fou de faire le trajet retour Brétignolles(85)-Gagny(93) en mob, mon pote sur sa belle motobécane AV blanche suspat' AR et AV à variateur, pour moi un vieux Peugeot à cadre rigide, et l'embrayage soudé qui avait déjà roulé 2 générations avant moi... Départ vers 5h du mat, arrivée après minuit.. Nota pour les trop jeunes : sans GPS, sans téléphone portable, sans carte bleue. Juste les cartes Michelin du trajet, des pièces de monnaie pour les pompes BPzoom du mélange 2 temps,et la traversée de Paris sur les pavés, en partie par les boulevard extérieurs ... ... Nos parents devaient être inconscient de nous laisser faire ça ... ou vraiment très confiants , va savoir !
    1 point
  36. Non,pas encore. Les Honda officielles sont très sombres. Trop de bleu nuit à mon goût.
    1 point
  37. on va dire oui ,vu que le kit a été conçu y a plus de 20 ans
    1 point
  38. bin voui acheté à l'un des salons de Dunkerque
    1 point
  39. Merci à tous pour vos comms! Ca ne veut pas dire que je ne vais plus rien "commencer" en 2024 Par contre, en finir, ça risque d'être plus compliqué... Je compte bien commencer des trucs mais comme la période où j'ai la possibilité de peindre les carrosseries est assez courte (disons mars-avril / septembre-octobre en fonction de la température extérieure) et que c'est aussi une période où j'ai pas mal de trucs prévus, je pense que je vais essayer de m'occuper de plusieurs carrosseries à la suite et laisser le reste pour l'hiver... comme j'ai fait cette année (ce qui explique pourquoi j'ai fini 3 modèles à la suite et donne une production anormalement élevée ) Ben
    1 point
  40. J'adore cette caisse et ton montage est sublime
    1 point
  41. Je me suis fait la même réflexion, faut croire aussi que le travail y est pour quelque chose
    1 point
  42. Parfait, on a du mal a croire que c'est du Revell.
    1 point
  43. Fallait bien que ça arrive en Motogp, en F1 ils utilisent la même chose depuis des années pour évaluer le flux d'air ...
    1 point
  44. Merci Bruno pour cette magnifique photo ! Après l'aileron sous le bras oscillant façon "Épluche pilote", voici le décapsuleur de casque ! Quand je vois le nombre de flasques sur l'Aprilia, je me dis qu'on est pas loin d'assister à des GP de Honda Pan European !
    1 point
  45. Voilà ce que ça donne sans flash avec le Mig Stone Grey 1615 en un seul dépôt avec un pinceau 0
    1 point
×
×
  • Create New...