Jump to content

bruno

modérateurs
  • Posts

    10,593
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    66

Everything posted by bruno

  1. Hello Freddlo, je ne vois pas ce qui poserait problème.
  2. Salut Pitou J'ai arrêté pour des raisons financières essentiellement. En '95 arrivait la nouvelle Honda RS NX4 et il était illusoire de vouloir continuer avec l'ancienne NF4 tellement l'évolution était majeure. C'était 65000 Frs (10 000€) d'investissement + le budget de fonctionnement d'environ 700€ par course. Ça représentait une somme conséquente en '94. J'ai préféré jeter l'éponge mais ça a été dur à vivre.
  3. Je n'ai pas été boxeur mais j'ai reçu les mêmes chocs à la tête... Pour ce qui est du palmarès il faut relativiser. J'ai eu de bonnes satisfactions personnelles,mais aussi des courses à oublier. L'essentiel est d'avoir réalisé ce que je voulais. C'était une époque bénie dont je garde des souvenirs inestimables et surtout des amis que je vois encore régulièrement. C'est un investissement considérable non seulement financièrement mais aussi en temps, en énergie ,en disponibilité. Mais je ne regrette rien.
  4. Au milieu de tout ça,je tentais de garder la tête hors de l'eau. Ça se finissais parfois en strike ,parfois même à l'hosto... Le pire week-end c'est 3 chutes.
  5. Bin c'est à dire que Ptiper semblait avoir besoin d'aide pour retrouver les feuilles de temps alors qu'il suffisait de demander. Néanmoins tu noteras Fred, que certains pilotes étaient sur une courbe de progression ascendante (Jacque, Laconi...) D'autres étaient plutôt en perte de vitesse (Selini , Bordes ...)
  6. Finale Albi 1991 Le Mans 1992 rencontre avec O.J Carole 1993 sous la pluie
  7. Tu sais,le durcisseur est un produit dont les caractéristiques s'altèrent dans le temps. Le durcisseur Glassurit de chez Etienne n'est pas non plus à l'abri du vieillissement. Tu le constateras dans les mois à venir. Que veux tu que le gars de chez Gravity te dise. Il ne va pas te remplacer ton produit comme ça spontanément parce que ton résultat n'est pas satisfaisant.
  8. Ok,merci pour ta réponse. Je vois qu'on est confronté au même problème.
  9. Je crois guère à leur hypothèse de contamination par du silicone. Une telle contamination est généralement ponctuelle et non uniforme comme ici.
  10. Salut Nicolas Quelle matière utilises tu pour le thermoformage ? J'ai fabriqué une petite boite à dépression comme la tienne. Ça fonctionne très bien mais il me reste à maitriser la matière et la T°. Pour le reste c'est du très beau travail.
  11. bruno

    Bruno

    Oui,j'ai doublé les plaques jaunes car je disposais d'additifs fournis par Uta Design en ALPS blanc donc je l'ai ai utilisés mais Screen m'a assuré que ça n'était pas nécessaire. Le reste n'est pas doublé. Cette planche de Screendesign est très belle et de qualité Cartograf
  12. Quand je distingue le pilote doué du pilote travailleur c'est pour bien faire le distinguo entre un type qui arrive de nulle part et gagne tout d'entrée et le pilote qui accède au plus haut niveau mais au prix d'années de travail. Ce sont deux choses bien différentes. Le potentiel de départ n'est pas le même,ensuite évidemment il y a plein de facteurs qui sont déterminants dans l'évolution d'une carrière. Quand je cite O.J comme étant un des 2 pilotes doués que j'ai connu dès leurs débuts, le nom du second ne vous dira rien et pourtant... En '86 un jeune Eric HARTMANN se lance en Promosport 125. A sa première course il se retrouve en tête.En se retournant il constate que personne n'est derrière,il croit à une chute collective... Il remportera cette saison 7 des 9 courses du championnat. Il se fait même prêter en fin de saison une Yamaha TZ 250 pour le Ch. de France Open. Il finit sa première course en 6ième position. Quand on connait le niveau de l'Open 250 à cette époque... plein d'internationaux participant au mondial... Il part au service national en '87 et.... ne reviendra jamais. Disparu, envolé, volatilisé... Ses parents, son meilleur ami,personne n'a jamais retrouvé sa trace. Il a été un moment évoqué la piste des disparus de Mourmelon et de l'affaire Chanal mais sans suite. Pour l'avoir croisé souvent à Carole il ne payait pas de mine,semblait avoir 2 de tension, avait les capacités d'élocution d'un poulpe mais une fois en selle c'était un véritable tueur.
  13. Je suppose que oui, Pierre, mais ne l'ayant pas connu à ses débuts c'est difficile à évaluer. J'ai lu que Anthony Gobert décédé récemment était un ovni incontrôlable. On peut citer aussi John Kocinski véritablement d'une autre planète.
  14. Si tu aimes ce genre de récit je vais donc en remettre une couche. Dans le monde des pilotes il a 2 sortes de pilotes : les pilotes doués et les pilotes travailleurs Des pilotes vraiment doués, on en rencontre un par décennie. Perso j’en ai vu plusieurs (certains déjà établis au sommet) mais j’en ai vraiment rencontré deux. O.J est l’un d’eux. Je rencontre Olivier lors de la première course du championnat de France Open 1992 au Mans. Les stands étant en nombre limité, nous arrivons tôt afin d’en louer un (avec toutes ses commodités, eau,électricité,lumière,toilettes, confort face aux intempéries etc..) Tout ceci à un prix et nous partageons le stand à deux pilotes, un ami en 250 Open et moi-même en 125 Open. Je rencontre alors le père d’Olivier à la recherche d’une place dans un box. Je lui propose une place avec nous et nous sympathisons. Nous passerons quasiment toute la saison ’92 ensemble. Le championnat de France Open accueille parfois la coupe Kawasaki durant le même week-end et Kawasaki France invite systématiquement un pilote à participer à une course de coupe Kawa au guidon d’une moto (KR1) préparée par leurs soins. (Journalistes, essayeurs, pilote de cross etc…) O.J s’étant fait remarquer au fil des courses il est invité à prendre le guidon de la dite Kawasaki sur le circuit d’Albi en marge du championnat Open. Il fait donc les deux catégories mais se plaint de la tenue de route aléatoire de la Kawa sur les bossent du tracé albigeois. Les techniciens de Kawasaki lui répondent que rien ne leur permet d’améliorer la moto règlement oblige. Le samedi après-midi après de bons essais qui le placent en haut de la feuille de temps il chute à haute vitesse avec le tréteau roulant et transforme la Kawa en sculpture de César. Malheureusement il se relève avec une cheville très douloureuse. François, son père, passe me voir et me demande de lui remonter un moteur neuf sur la Honda RS pour le lendemain car son mécano (bricolo…) ne lui inspire pas confiance. Je lui remonte un moteur avec des pièces neuves mais le dimanche matin il lui est impossible de poser le pied par terre. Etant moi-même déjà engagé pour le warm-up un ami courant en 250 se propose d’effectuer la séance à sa place. Le dimanche après-midi O.J se place en grille pour la finale (avec un peu d’anti douleur) Il double un à un tous les pilotes (parmi lesquels beaucoup d’internationaux) et gagne la course avec sa Honda RS standard (je peux en attester). On le porte à la descente de la moto pour le placer sur le podium. Il va ensuite se faire plâtrer…cheville fracturée. La suite on la connait,il est sélectionné parmi 5 ou 6 autres pilotes pour construire ce qui deviendra l'équipe de France en championnat d'Europe. Seuls 2 pilotes sont retenus: Olivier Jacque et Régis Laconi (qui était aussi pilote 125 en Open '92).
  15. Entièrement du même avis que Bedou et Etienne. La dose de diluant est une base informative mais fluctue en fonction de ta buse, de l'état de fraicheur de ton vernis,de la température etc... Pour info j'utilise encore un vernis qui a plus de 15 ans (première utilisation sur un modèle ICI) et donc plutôt visqueux, par conséquent je dilue encore plus. En revanche je pulvérise à une pression supérieure à Etienne. Toujours 2,0 Bar avec une buse de 0.5 Iwata HP-TH (ou Badger 175 buse medium)
  16. Je pense que du diluant cellulosique standard ferait l'affaire Tu peux toujours faire un test
  17. Est ce que ton durcisseur est bien liquide à la base ? S'il est âgé il commence à épaissir et il te faut le remplacer ou diluer. De toute manière il te faut du diluant. Pour info je dose généralement à 50% vernis, 25% durcisseur et 25% diluant et même plus.
  18. Pour ceux qui ont oublié ou qui n'étaient pas nés... Un petit rappel de l'histoire. Olivier Jacque est le 5ième champion du monde français de l'histoire de la moto. Il commence assez tardivement en cyclo en 1990 à l'âge de 17 ans En 1992 il passe en championnat de France Open 125 (saison pendant laquelle on fait connaissance) il intégre en 1993 l'équipe de France de vitesse moto au côté de Régis Laconi. Quatrième du championnat de France 250, il est reconduit dans l’équipe de France pour la saison 1994. OJ termine vice champion d’Europe 250 derrière Régis Laconi et est recruté par Hervé Poncharal, le patron du Team Tech3, pour faire le championnat du monde 250 de 1995. L'apprentissage en mondial se passe bien et les bons résultats arrivent rapidement avec en point d’orgue une quatrième place au Grand Prix d’Angleterre et au Grand Prix d’Argentine. OJ est classé dixième du championnat. En 1996 il remporte son premier Grand Prix à Rio de Janeiro. Cinquième du championnat 250 en 1998 sur Honda, Olivier Jacque et Tech3 décident de changer de monture et d’opter pour une Yamaha YZR250. Olivier Jacque est malheureusement diminué toute la saison 1999 par une blessure au pied. Courageux, après une nouvelle opération du pied, OJ arrive à réaliser quelques bonnes performances et aperçoit le bout du tunnel en fin de saison. Il est septième du mondial 250 de 1999. En 2000, Olivier Jacque retrouve la sérénité perdue avec d’excellents résultats en début de championnat. Les bons classements s’enchaînent et il se retrouve en bagarre avec son coéquipier Shinya NaKano pour la course au titre. Yamaha a écrasé le mondial GP 250 lors de la saison 2000 dominée par deux de ses pilotes : le Japonais Shinya Nakano et le Français Olivier Jacque qui évoluaient sur la moto qui était clairement la meilleure du plateau : la YZR250 du team Tech3 sponsorisée par Chesterfield. Cependant, l'issue de leur lutte pour être couronné champion du monde restera incertaine jusqu'aux derniers mètres du dernier tour de l'ultime Grand Prix de la saison en Australie. Celui qui remportait la course décrochait également le titre. Nakano prenait la tête dès le départ à Phillip Island et était suivi de près par son coéquipier pendant toute la course, distançant au passage le pilote Honda Daijiro Katoh. L'opération était cependant risquée car en cas de chute du duo Yamaha, ce serait Katoh et Honda qui décrocheraient le titre. Nakano a donc mené ce poker à deux-roues jusqu'à ce qu'ils sortent tous deux du dernier virage menant à la ligne droite Gardner dans le dernier tour, le drapeau à damier à quelques centaines de mètres. Puis Olivier Jacque dépassait son coéquipier Yamaha pour franchir la ligne d'arrivée avec seulement 14 millièmes d'avance et lui arracher la couronne mondiale. La saison aura ainsi été dominée par le duo qui avait mené le classement avec huit victoires en seize course (3 pour Jacque, 5 pour Nakano), huit pôles position, 23 podiums et les deux premières places du Championnat du Monde. Photo Brno 2000 by Bruno Il est à noter que le modèle 2000 est différent du modèle 1999 dont je dispose. Outre la déco légèrement plus simple et les quelques nouveaux sponsors (BP, Vistra), on peut noter que le carénage supérieur est beaucoup plus large en 2000 avec une bulle très arrondie façon 500 YZR.
  19. bruno

    Bruno

    Les kits de cette génération sont vraiment pénibles à assembler. Outre le fait que le carénage soit en 2 demie parties dans le sens vertical,il y a aussi la méthode d'assemblage des guidons qui est discutable puis les bulles sont vraiment épaisses et ne correspondent pas parfaitement au carénage. L'avantage c'est que le kit contient une seconde bulle blanche opaque qui peut servir de moule. Donc je garde espoir de pouvoir en fabriquer de meilleures
  20. bruno

    Bruno

    Honda 500 RS Jack Middelburg 1983 Kit Tamiya 14032 + decals Screendesign SD-2022-002 Honda 500 RS Didier De Radiguès 1985 Kit Tamiya 14032 + decals Screendesign SD-2022-001 Je me réserve la possibilité de remplacer les bulles à condition que je réussisse à en créer de meilleures en thermoformage. Un grand Merci tout particulièrement à Domi et à Screen qui m'ont généreusement dépanné pour ce kit.
×
×
  • Create New...