Jump to content

Recommended Posts

C'est plus l'homme que la machine qui m'attiré dans ce sujet , c'est pourquoi j'axerai ma présentation davantage sur Barry Sheene que sur sa monture. Par ailleurs j'ai trouvé assez peu de renseignements sur cette machine que le champion britannique n'aimait pas.

Gros plan sur Sheene et la Yamaha TZ 500 :

En 1976 et 1977 Barry Sheene a gagné le titre 500 sur la Suzuki RG d'usine.

Mais en 1978 surgit Kenny Roberts alias le nain jaune, et Sheene ne peut que s'incliner devant l'américain , il termine 2° du championnat devant Ceccoto.

Sheene a commis une erreur cette année-là , c'est l'apparition des pneus slicks qu'affectionne Roberts mais dont le britannique plus conservateur ne veut pas entendre parler dans un premier temps.

En 1979 il termine 3° au classement derrière Roberts toujours vainqueur et Virginio Ferrari sur Suzuki RG500 usine comme lui.

En 1980 Yamaha propose une nouvelle 500 4 cylindres compétition-client comme alternative à la Suzuki RG pour les pilotes non officiels : la TZ 500 issue de l' YZR 500.

Jugeant que le constructeur d'Hammamatsu ne lui donne pas un matériel à la hauteur de son talent Barry Sheene décide alors cette saison de financer sur ses

fonds propres un team privé et de s'aligner avec une de ces machines .

Roberts empile une 3° couronne sur sa tête devant Randy Mamola et Marco Luchinelli alors qu'un certain Graziano Rossi finit 5°.

Pour Barry Sheene c'est un échec cuisant : il n'a marqué de points que lors des 2 premiers GP en Italie et en Espagne et se retrouve 15° du championnat... cette année noire est marquée par la malchance comme au GP de Belgique où suite à des cafouillages dans le chronométrage il n’est tout simplement pas qualifié !

Il avouera plus tard lui-même détester cette machine qui lui coûtera une phalange d'auriculaire lors d'une chute au GP de France sur le circuit Paul Ricard , et dont il ira même jusqu’à dire : “This is the biggest piece of shit Yamaha ever put wheels on” ce que je vous laisse le soin de traduire .

Extérieurement , la moto de Sheene se différenciait de la moto d'usine par son cadre Harris , le fameux préparateur anglais.

C'est donc cette moto si mal aimée par le champion anglais que je vous présente ici.

La carrière de Barry Sheene :

Barry Sheene un pilote aussi populaire (voir plus) en France que dans son pays d'origine. Barry Sheene est né dans la banlieue de Londres (Holborn) le 11 septembre 1950. Son père Franck s'occupe de mécanique au Collège Royal des chirurgiens où sa mère Iris est chargée de la préparation des repas. C'est donc ce père mécano qui initie Barry aux mystères des moteurs. Ce père passionné de compétition, construit à son rejeton une petite moto équipé d'un moteur 50 cm3 Ducati 4 temps, que Barry va bientôt troquer contre une Triumph Tiger Club, puis à l'âge de 14 ans il prend possession d'un Bultaco de trial. A seize ans il commence à rouler sur un 75 Derbi de route. Mais depuis 15 ans, il baigne dans le milieu de la compétition, puisqu'il travaille sur la moto d'un pilote américain, Tony Woodman.

Un jour, Franck, son père, confie à Barry 2 Bultaco à roder. Et après une journée de roulage à Brands Hatch et devant la vélocité de son fils, Franck décide de lui confier une des deux machines espagnoles pour une course. Le très jeune Barry prend alors le départ de sa première course. Après une mise en action catastrophique, Barry se retrouve vite deuxième. Mais un serrage suivi d'une chute l'empêche de terminer sa première course. Malgré ce premier échec, Barry ne se décourage pas et reprend le départ de la 2eme course de la journée sur un 250 de la même marque. Il termine 3eme de cette course et la semaine suivante il gagne sa première course sur une 125 Bultaco. Mieux il gagne aussi en 350 avec une 250 réalésée. Grâce à ses exploits il attire l'attention des journalistes et le pilote Lewis Young lui demande de s'occuper de sa moto.

En 1969, Barry fait l'apprentissage des circuits anglais. A Brands Hatch, il bat le record du tour dans la catégorie 125 et termine le championnat britannique à la 2eme place derrière Chas Mortimer.

En 1970, tout en travaillant chez un marchand de bois, Barry décide de se consacrer sérieusement à la compétition. En 250 il met un moteur de Yamaha dans les cadres de ses Bultaco et en 125 il rachète l'ex Suzuki d'usine de Stuart Graham. Pour sa première course au guidon de la 125 Suzuki, il bat le champion du monde en titre, Dave Simmonds. Pour ses début en championnat du monde 125, sur le circuit de Montjuich, Sheene va réaliser exploit sur exploit. Aux essais, avec sa 125 Suzuki, il réalise un temps comparable à celui de Bergamonti sur LA 500 MV D'USINE. En course il mène 20 tours devant le Derbi officiel de Nieto et ne se fait battre que sur la fin. Un extraordinaire pilote voyait le jour. En 1971, il décide de courir à la fois le championnat anglais et le Continental Circus. Il participe en 125, 250 et 350. Après de nombreuses places d'honneur dans les 3 catégories, à la fin de la saison il est sacré vice champion du monde 125 derrière Nieto.

1972, marque un changement dans la carrière de Barry, puisqu'il signe un contrat avec l'usine Suzuki pour courir en catégorie 500. Il court également le championnat 250 sur une Yamaha usine, mais des problèmes mécaniques récurrents, l'empêche d'obtenir des résultats satisfaisants. Sa meilleure place en 250 est une 4eme place derrière Jansson, Saarinen et Johnny Dodds. A Imola, Barry chute aux essais et se fracture la clavicule, sa saison 1972 se termine sur cette fausse note. En 1973 Barry remporte la catégorie 750. Il participe aussi activement à la mise au point de la nouvelle 4 cylindres en carré Suzuki. A part quelques courses anglaises, Barry va passer tout l'année 1974 aux essais de cette nouvelle 500. En 1975 il est fin prêt pour faire une magnifique saison, mais à Daytona, Barry chute pendant les essais. La roue arrière de sa 750 explose à 250 km/h. C'est une chute terrible dont il ressort avec de multiples fractures. Après 6 semaines de rééducation, à la surprise générale, il participe à une grande course à Caldwell Park. Et quelques semaines plus tard,à Assen, au guidon de sa 500 Suzuki RG officielle, il réussit à battre Agostini. Il réédite son exploit en Suède. Mais par manque de mise au point sa Suzuki casse souvent et il termine le championnat 500 à la 6eme place. 1976 l'année de la consécration. Barry remporte cinq grands prix et remporte le titre mondial 500.Il reconduit son titre en 1977 et devient alors pour les Anglais le plus populaire des pilotes.

En 1978 Un pilote américain fraîchement débarqué dans le Continental Circus vole la vedette aux pilotes européens et devient champion du monde 500, reléguant Barry à la deuxième place. Ce pilote précurseur le l'armada américaine qui allait débarquer sur les pistes européennes s'appelait Kenny Roberts. Pour se consoler Sheene reçoit l'Ordre de l'Empire britannique. En 1980 il passe chez Yamaha ( voir gros plan ci-dessus ) et il ne gagne qu'une seule course en Suède en 1981 , entretemps il aura obtenu de Yamaha une moto d'usine . En 1982 à Silverstone, aux essais, il percute une autre moto à 250 km/h. Il faut 7 heures pour le remettre sur pied. Il termine 4eme du championnat 500 en 1982. Mais un an plus tard il se brise un genou et se retire de la compétition en 1985.

PALMARES

Champion du Monde 500 en 76 et 77

Vice Champion 500 en 78 et Vice Champion 125 en 1971

19 victoires en 500cc, 3 victoires en 125cc, 1 victoire en 50cc

51 podiums....

Pour en savoir plus : lire le beau livre d'Arnaud Briand " Barry Sheene la légende du numéro 7 "

et consulter aussi les liens suivants :

histoire d'une belle rencontre : http://www.bike70.com/SheeneHOMMAGEPhil.html

l'année 1980 des GP moto : http://www.chez.com/racingmemo/MOTORSPORT/...OTO-GP-1980.htm

Link to post
Share on other sites
  • 5 weeks later...

Bizarrement je n'ai pas trouvé de KR de cette maquette sur le forum ,

c'est la Yamaha YZR 500 du King Kenny , récemment rééditée par Tamiya,

qui servira de base :

Image IPB

la cadre et les pots , la moto de Sheene avait un cadre Harris dont la

forme semble assez proche du cadre d'origine qu'on voit ici , à la

différence qu'il était de section ronde plutôt que carrée

Image IPB

jantes , freins , bras oscillant , moteur , plus divers babioles ...

Image IPB

les éléments de carénage et le réservoir :

Image IPB

la bu-bulle et la fou-fourche ( que je vais sûrement déchromer ) :

Image IPB

les pneus , la micro-visserie , le ressort d'amorto , le vinyle souple :

Image IPB

Bon je la mets pour que le KR soit complet mais ce n'est pas cette

planche que j'utiliserai ....( pour ça se reporter au sujet n°3 )

Image IPB

... mais celle-ci en provenance d'Australie ( il y a un petit additif

que je n'ai pas mis sur la photo concernant des logos Harris rectifiés

et un 7 latéral supplémentaire , un de ceux de la planche présentant un

léger défaut d'impression )

Image IPB

quelques photos et recommandations accompagnant la planche RED :

Image IPB

Enfin je manque cruellement de photos de cette machine , surtout

concernant le cadre et je vous avoue que je ne sais pas encore comment

je vais m'y prendre ... toute documentation sera la bienvenue

D'avance Merci

Link to post
Share on other sites

:po

Et hop, un petit coup de pouce avec une petite photo de la machine de Sheene au GP de Grande-Bretagne en 1980.

A première vue, par rapport au kit :

Cadre en tubes ronds, bras oscillant différent, jantes trois branches noires, pas de système anti-plongée sur la fourche (réservé à Roberts) et silencieux noirs.

Place à la photo :

Image IPB

J'ai retrouvé dans un vieux Moto Journal une photo en noir et blanc de Sheene sur la Yamaha et là, il a les silencieux alu. Donc, on peux faire les deux versions. (moi, je ferais celle avec les silencieux noirs)

Edited by ferlau
Link to post
Share on other sites

reponse du propriétaire du projet:

pour répondre à Ferlau :

merci de ta collaboration , de mon côté je vois que sur les photos de

la maquette fournies avec la planche de Rod , il y a zéro modif à

peut-être la cadre mais là la photo est trop floue pour le dire, sur

cette photo de la version Protar , seul la cadre semble différent de

l'YZR 500:

Image IPB

et puis sinon j'ai trouvé ça :

http://membres.lycos.fr/manugex/167.jpg

il y a carrément des jantes à rayons !!!

bref je m'interroge , cette moto a dû avoir un certain nombre de

configurations plus ou moins différentes au cours de l'année 1980 et en

tant que partisan du moindre effort je crois que je me contenterai

d'"arrondir" le cadre à partir des pièces du kit Tamiya .

Link to post
Share on other sites

et maintenant je (freddlo) reponds au propriétaire du sujet

à l'époque les motos compétition client était livrées avec des jantes à rayons chez yam

il n'est donc pas étonnant de trouver des photos avec ces jantes et différents types de jantes à batons

p'tite photo d'une TZ500 modèle 80

Image IPB

Link to post
Share on other sites

Pour compliquer encore un peu la situation, ci dessous une photo de sheene au GP d'allemagne Hockenheim 1980, bras oscillant identique au kit mais jantes à priori noires (donc 3 batons ??), etrier de freins différents...

Image IPB

Bref ca a du changer souvent, conclusion fait comme tu veux, nous on applaudira ;)

Link to post
Share on other sites

Pour compliquer encore un peu la situation, ci dessous une photo de sheene au GP d'allemagne Hockenheim 1980, bras oscillant identique au kit mais jantes à priori noires (donc 3 batons ??), etrier de freins différents...

Image IPB

Bref ca a du changer souvent, conclusion fait comme tu veux, nous on applaudira ;)

:po

Oui, fais comme tu veux, ce sera bien quand même parce-que si en plus on rajoute que Sheene, pourtant très conservateur a même utilisé une roue avant de 16 :blink: , on s'en sort plus :lolo

Pour mettre tout le monde d'accord et clore ce débat, voici un petit commentaire issu d'un M.J d'octobre 1980 sur les Yam client.

"Les Yam client ont connue bien des problèmes de tenue de route, et les cadres maison ont fleuri : Nico Baker pour Middelburg, Ron Harris avec un unitrak pour Sheene, Kanemoto pour Spencer, ou tout bonnement cadre de 750 TZ. Cette 500 TZ a été pour beaucoup un chagrin, les pièces étaint hors de prix : 24 000 francs un bras oscillant, le tout est à l"avenant."

Voila, j'en ai fini. Intervention à ce sujet terminée pour moi.

Je ne reviendrais que pour apprécier ce montage.

:po:po

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

les maquettes Tamiya ont bien progressé en 20 ans : ici sur un des pots

de détente une belle trace de moulage à effacer énergiquement :

Image IPB

avec un peu d'huile de coude ( lame de cutter , puis papier abrasif 600

puis 800 ) :

Image IPB

la fourche et le bouchon de réservoir sont déchromés à la Javel :

Image IPB

les pneus poncés au papier abrasif 400 :

Image IPB

le carénage relativement succinct par rapport aux motoGP , collé et

mastiqué , il sera ensuite poncé :

Image IPB

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

après moult hésitations , je me décide à représenter aussi bien que je

le peux le cadre Harris spécifique à cette moto en partant du postulat

suivant :

la partie principale à savoir le double berceau garde quasiment le même

dessin que la cadre des Yamaha usine , le tube de section ronde

remplaçant celui de section carrée.

La boucle arrière et les fixations des platines repose-pieds diffèrent

, je conserverai le longeron supérieur.

avant charcutage :

Image IPB

je ne sais pas si c'est probant : l'autre demi-cadre a subi un

"arrondissement" des angles à la lame X-acto puis au papier de verre ,

la partie inférieure de la boucle arrière a été sectionnée :

Image IPB

les 2 parties sont traitées , j' y ai ajouté 2 tiges métalliques

taillées dans des clous ( sic ! ) .

En me basant sur la meilleure photo que j'ai de la machine à peu près

de profil j'ai déterminé cet angle de 41 °... restent à confectionner

les supports de platines repose-pieds, sortes de triangles isocèles.

Image IPB

Image IPB

Link to post
Share on other sites

a première vue les grands chantiers sont de sortie... (cf sujet n°3)

encore un montage, non que dis-je... une construction de malade... :po

ça va être dure de départager à la fin du concours :blink:

Link to post
Share on other sites

voici les jantes que je compte utiliser , ça semble se rapprocher des

photos , elles proviennent du kit Tamiya de la KR 1000 , de 1980 elle

aussi :

Image IPB

comme certains l'ont remarqué la fourche et les étriers de frein sont

différents de la Yam usine de 1980 , en observant les photos du Pitwalk

qui va bien on s'aperçoit qu'il s'agit à première vue du train avant de

la Yam usine de 1978 , procédé que l'on retrouve encore de nos jours ,

certains teams privés bénéficiant du matériel usine des années

précédentes ...

étrier de frein avant YZR 500 usine 1978 :

Image IPB

la fourche de l'YZR 500 usine 1978 :

Image IPB

à gauche la pièce du kit Tamiya telle quelle , à droite la même après

chirurgie , je n'ai plus qu'à refaire un étrier en forme de losange...

Image IPB

les 2 tubes de fourche modifiés avec étriers maison

Image IPB

gros plan sur les étriers maison faits de carte plastique +

boîte à rabiot.

Image IPB

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Who's Online   1 Member, 0 Anonymous, 9 Guests (See full list)

  • Forum Statistics

    23,489
    Total Topics
    558,909
    Total Posts