Jump to content
Bob

Vider Et Ouvrir Un Aérosol De Peinture.

Recommended Posts

Comme promis, je vous propose ce petit "How to" ("Comment faire" en français dans le texte), ayant pour sujet, la récupération de la peinture et l'ouverture d'un aérosol.

Cet exemple portera particulièrement sur les aérosols TAMIYA, largement utilisés par la majorité d'entre nous.

Ce qui suis fonctionnera avec n'importe qu'elle autre marque de peinture en aérosol, sauf que vous n'y trouverez pas la même chose à l’intérieur et que le diluant ne sera peut-être pas le même.

Commençons si vous le voulez bien par répondre à deux questions bien légitimes :

- Pourquoi récupérer la peinture d'un aérosol ?

C'est vrai, pourquoi ôter le produit d'un récipient étant sensé le distribuer ??

Ce serait un peu comme prélever l'encre d'un vieux Bic mâchouillé (pléonasme !) pour remplir son Mont-Blanc !!

Alors en somme, serait-ce pour tirer la quintessence du produit par le biais d'un plus noble outil ??

Et bien oui ! C'est pour pouvoir la transvaser dans le godet de son aérographe préféré afin d'obtenir une vaporisation plus fine et plus précise, et donc avoir un controle total lors de l'application.

Si plusieurs coloris sont ainsi prélevés, la possibilité d'effectuer des mélanges jusque là impossibles, devient une évidence.

Autre point non négligeable, cela permet également de pouvoir faire des retouches au pinceau sur une pièce peinte avec ce même aérosol.

- Pourquoi ouvrir un aérosol vide ? (excellente question ma foi !)

La première raison, est de pouvoir récupérer les dernières gouttes de peinture de nos chères ( et pas qu'un peu mon n'veux !) aérosols chéris, amoureusement achetés dans nos magasins spécialisés tout aussi chéris.

La deuxième, qui découle de la première, est de pouvoir également récupérer les billes qui servent à touiller la noble matière colorée qui ravit nos mirettes ébahies et...tache parfois nos douillets logis !

Je serai bien tenté de demander "Pourquoi récupérer les billes ?",...Mais cela ferait trois questions et je serai obligé de refaire mon introduction qui dit qu'il n'y en a que deux !

(Ici s'écoule un temps de réflexion interminable)...Mouais bon, allez d'accord, mais c'est bien parce que c'est vous !

Disons que si vous récupérez suffisament de peinture pour vouloir la conserver et la réutiliser ultérieurement, il va falloir un récipient adéquat (Comme Sheila !).

Mais qui dit conservation de peinture, dit dépôt des pigments au fond...Donc touillage énergique à la prochaine utilisation !

C'est bien évidement là qu'interviennent les fameuses bi-billes !

Mais alors pourquoi prendre ces billes alors que l'on peut en trouver ailleurs ?

(Il commence à sérieusement me les chauffer celui-là avec ses questions à répétition !!!)

Et ben déjà parce qu’elles sont là, qu'elles sont faites pour ça, et pis...pourquoi pas d'abord ??

Et puis un peu parce qu’elles sont en verre et qu'elles ne risquent pas d'amener de la corrosion comme une bille en acier par exemple...M'enfin je dis juste ça comme ça moi Image IPB

Bon trêve de bla-bla, passons aux travaux pratiques et manuels :

Il faut vous munir de quelques outils et accessoires indispensables :

TS-1.jpg

- Une bombe de peinture à vider ( Ben oui, c'est un peu la base du sujet quand même !)

- Un chiffon qui risque rien (D'où le terme chiffon...)

- Une petite pince coupante à bec pointus

- Une petite pince plate

- Une paire de précelles ou pince "Brucelles" (Pas indispensables mais bien pratique !)

- Du diluant cellulosique (Évitez l'acétone qui est trop "sec" pour la dilution)

- Un flacon en verre qui ferme hermétiquement (Taille et modèle suivant vos gouts...)

- Un pot en verre de crème choco (ça marche aussi avec la crème à la vanille ou à la pistache !)

ET, SUPER MEGA ULTRA IMPORTANT :

- Des gants en latex ou vinyle

- Des lunettes de protection

Même si le ton de cet article est volontairement léger, ne négligez JAMAIS votre sécurité !!

Il vaut mieux être ridicule et en bonne santé que d'avoir la classe à l’hôpital !!

Première étape, vider l'aérosol de sa peinture

Prenez donc les précautions suivantes:

- Mettez des vêtements qui ne risquent rien

- Mettez les gants et les lunettes

- Travaillez dans un endroit calme (il vaut mieux être tout seul), bien ventilé et qui ne risque rien non plus point de vue taches !

- Ne travaillez pas à proximité d'une source de chaleur ou d'incandescence.

- Si vous avez envie de fumer, boire, manger ou pisser...Faite le AVANT ou APRÈS !

Vous voila donc prêt à opérer.

Placez sur l'embout de la buse de l'aérosol, un tube qui permettra à la peinture de s'écouler calmement.

Ce tube peut-être fait suivant "La méthode du petit Philippe de Gensac", avec un morceau de paille pour boire. (type Mc Do...)

Cette méthode à l'avantage de ne rien couter et de vous permettre de jeter le morceau de paille à chaque usage.

(Sur l'exemple j'utilise un morceau de tube alu que je dois nettoyer à chaque fois parce que j'aime bien me prendre la tête !)

Maintenez donc fermement l'embout contre la buse, appuyez sur celle-ci et laisser couler la peinture dans le pot en verre ( ne pas utiliser de pot en plastique qui pourrait "fondre" sous l'action du diluant contenu dans la peinture ).

TS-2.jpg

Une fois la bombe entièrement vidée de son contenu, laisser reposer le pot remplit de peinture bien en sécurité.

En effet, sans rentrer dans les détails de la loi de Boyle-Mariotte sur le rapport Volume / Température d'un gaz soumis à une variation de pression (compression ou détente), la peinture ainsi prélevée à besoin de "reposer" pour être utilisable en toute sécurité.

Pour simplifier, c'est comme si votre peinture était du Coca-Cola (ou Pepsi c'est au choix !), mais puissance 10 !!!

C'est à dire que la moindre agitation fait "mousser" (le terme exact est bouillir), la peinture quasi instantanément jusqu’à la faire déborder de son récipient.

Donc, comme le Coca qui a besoin de temps pour se "débuller", la peinture doit aussi avoir son temps de repos. Ce temps varie suivant la quantité de peinture prélevée et la taille du récipient dans lequel elle repose.

Si vous choisissez un récipient très haut, très étroit et remplit au 3/4...Le moindre fait de tremper un instrument pour mélanger fera jaillir la peinture instantanément du récipient.

Au contraire, si vous choisissez un récipient assez grand avec une large ouverture pour favoriser le "débullage", vous pourrez calmement accélérer le processus, en mélangeant très doucement au début et plus vigoureusement ensuite jusqu’à complète disparition des bulles.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à laisser reposer plusieurs heures, en venant régulièrement vérifier la stabilité de la peinture.

Tout cela peut paraitre rébarbatif, mais est indispensable pour ne pas en mettre partout !!

Deuxième étape, ouvrir l'aérosol

En théorie, après le vidage complet d'un aérosol de sa peinture, il ne reste pas beaucoup de gaz,...Mais quand même suffisamment pour que cela soit très dangereux.

Avant de vous lancer dans l'ouverture de l'aérosol, soyez absolument sur qu'il n'y a plus aucune pression à l'intérieur.

Pour ce, placez un ou plusieurs élastiques autour de l'aérosol pour qu'ils appuient bien sur la buse, et laisser ainsi l'aérosol se vider de tout son gaz dans un endroit sur, où les éventuelles gouttelettes de peinture ne viendront rien salir.

Une fois l'aérosol totalement vidé de son gaz, placez-le couché dans un chiffon, sur un plan de travail bien stable et dégagé.

Munissez-vous de la pince coupante et appuyez sur le fond prés du bord pour y percer deux trous en même temps.

La pince coupante permet, par rapport à un tournevis par exemple, de ne pas glisser et venir vous transpercer la main !!

De plus, les deux trous fait en même temps permettent d'évacuer moins brutalement le peu de gaz qu'il reste toujours à l'intérieur ( il y aura toujours un petit "Pschittt" au moment de la perforation de l'aérosol).

Le fait de percer le fond plutôt que le coté, évite de faire rentrer des écailles de peinture à l'intérieur tout en évitant également de faire déraper la pince.

TS-3.jpg

TS-4.jpg

Une fois les trous effectués et le "Pschittt" entendu, un peu de peinture s'écoule (d'où l'utilité du chiffon !)

TS-5.jpg

Relevez l'aérosol, et élargissez les trous avec la pince.

TS-6.jpg

Ensuite glissez la pince plate et ouvrez le fond de la canette comme une vulgaire boite de conserve en évitant de vous couper avec la tôle !!

TS-7.jpg

Hésitez pas à voir large, ce ne sera que mieux pour les opérations suivantes

TS-8.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour récupérer le peu de peinture qui reste dans l'aérosol, verser un peu de diluant cellulosique (1 cuillère à soupe environ)...

TS-9.jpg

...Et touillez sans vous en mettre partout !! (jolie photo n'est-ce pas ??)

TS-10.jpg

Versez le mélange dilué avec précautions dans le pot où se trouve le reste de la peinture

TS-11.jpg

Ensuite, en renversant la bombe au dessus du chiffon, vous allez découvrir deux billes en verre.

Récupérez-les sur le chiffon sans les faire rouler sur la moquette blanche du salon !!

TS-12.jpg

Nettoyez-les soigneusement avec du diluant cellulosique ou de l'acétone.

Les billes en photos sont propres, je vous le jure, car elles sont en verre bleu !

D'ailleurs on trouve aussi des vertes et des transparentes....Surement du verre recyclé !

TS-13.jpg

Déposez les billes dans le récipient qui va stocker la peinture.

TS-14.jpg

ATTENTION !!! : Il faut impérativement mettre les billes AVANT la peinture.

En effet si celle-ci n'est pas bien débullée lorsque vous lâchez les billes dans le flacon, c'est taches au plafond garanties !!!

Ensuite remplissez doucement votre flacon avec la peinture et refermez-le soigneusement.

Pour parfaire la présentation de votre flacon et briller durant les discussions au club, apposez l'étiquette du bouchon de l'aérosol pour l'identification de la teinte...Succès assuré durant les dinés maquettistes !!!

Pour cela, passer quelques instants le bouchon devant un séchoir à cheveux pour pouvoir décoller facilement l'étiquette et la récupérer.

TS-15.jpg

Et collez-la sur le flacon en question...La classe non ?

TS-16.jpg

SOYEZ TRÈS PRUDENTS LORS DE LA PROCHAINE OUVERTURE DE VOTRE FLACON, CAR IL SE PEUT QU'IL RESTE ENCORE DE LA PRESSION....ALORS AGISSEZ COMME SI VOUS DEVIEZ OUVRIR UNE BOUTEILLE DE COCA-COLA APRÈS 2 HEURES DE MARTEAU-PIQUEUR !!!

LA MOT DE LA FIN DE CET ARTICLE EST : PRUDENCE !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

:bravo:bravo:bravo:bravo:bravo:bravo:bravo

C'est clair,c'est précis, c'est bien expliqué!

et c'est aussi tres dangeureux, prenez votre temps pour realiser cette operation

trop de prudence ne nuit jamais et pour verifier que votre bombe commence a etre vide d'air , appuyez sur les parois lorsque vous pouvez les enfoncer sans trop forcer c'est que le vide est proche , mais pas forcement completement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bonne explication.

Mais comme dis et répèté..............

PRUDENCE...............................!!!!!!!!!!

A+

jamme

Share this post


Link to post
Share on other sites

P'tain ça valait le coup d'attendre (un peu) :po

Du grand Bob (comme toujours) méticuleux, didactique et l'humour en plus ! :yep

Mine de rien, à mon avis, il vient de nous faire le modèle de référence de l'article pour les FAQ :siffle

Passionné et passionnant. Merci maître Bob :po

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci Bob.c'est vrai que c'est clair et donc facile a comprendre. :yep

et cette technique marche a merveille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiouuu , du grand art. :yep:yep:yep Un débutant comme moi ne pouvait rever mieux comme forum :bravo:bravo:bravo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

on se la fait cette partie de billes ????

ca vaut bien la 3 eme raison ;-) (et puis c'est du veridique, gamin, j'echanger les billes en metal des bombes contre des agathes, des porcelaines ou des callot ;-))

et pui il y a bien quelqu'un qui a dit que l'on etait des grands gamins.

En tout cas MERCI pour l'explication !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dis, t'aurais pas fait de la plongée toi ????

Si, j'ai mon 1er echelon :D ...Et c'est vrai que les histoires de saturation de gaz ben ça aide bien à comprendre ce qu'il se passe

Faites donc de la plongée, c'est vraiment le pied !!! (surtout là où on a pas pied !)

Merci à tous pour vos commentaires, et comme d'hab je me suis bien éclaté à faire ce sujet !! :yep

Et on ne le repetera jamais assez : SOYEZ TRES TRES PRUDENTS !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Bob :yep J'adore ton article et cela pour deux raisons essentielles:

1/ l'écriture est terriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiblement bien tournée (c'est beau l'HUMOUR!!!!!)

2/ pour l'intérêt iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimmense qu'il procure à chacun d'entre nous.

Rien que pour cela, MERCI BOB :po:po

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...