Jump to content

Actros 8x4. Grue 135t/m


Screatch

Recommended Posts

Après les présentations, on va rentrer dans le vif du sujet. Le modèle avec lequel je vais ouvrir le bal a une longue histoire, ou émane de longues attentes.

En fait, cela fait plusieurs années que me turlupine l'idée d'un véhicule double genre ( tracteur /porteur) avec une grosse grue repliable. Pas l'antique grue rikiki de la boite d'accessoires italeri, non un truc qui déménage, et qui est surtout exclusif.

Problème, il est absolument impossible de trouver une documentation cohérente et suffisamment précise pour entamer quoi que ce soit. 

J'avais tenté le coup il y a 5 ou 6 ans, et mis le projet en attente faute de doc. 

Pourtant je le voyais déjà. Il faut préciser qu'il y a bien 10 ans, mon ami Cordarus, m'avait refilé une toiture plate d'Actros 1, c'était la première pierre de l'édifice. Pour poursuivre, je m'étais procuré un Actros 1 Italeri sur le good corner. 

Pour un modèle destiné à être charcuté de toute part, inutile d'acheter du neuf, une bonne épave suffit. Quoique sur le good corner, il y a des épaves dont la plupart ont été montées avec les pieds. Méfiance donc dans la négo.

Tout cela attendait sagement sur une étagère. Avec tout ce que j'ai réalisé depuis, certains projets m'occupant des mois durant voire années.

Sauf que le démon m'a à nouveau poussé, et toujours aussi peu de doc.

Mais tant pis. Je me lance. Rien de tel que de publier sur un forum pour vous obliger à réussir. Evidemment la seule doc sont les feuillets publicitaires des constructeurs.

J'ai commencé à glaner par la, et ai décidé de réaliser une grue sans marque pour avoir de la marge de manœuvre, sauf qu'on verra plus tard que ce n'est pas trop possible. Il y a en gros 4 constructeurs, mais tous ont des particularités, donc il faut faire un choix.

Mais nous n'en sommes pas encore là.

Comme cela fait des mois que je travaille sur le projet, il a déjà bien avancé, grâce à l'aide de l'ami Cordarus. Je prévoyais d'embrayer au stade actuel, mais finalement je vais condenser la construction pour faire durer et expliquer ce que je fait.

Certains croient parfois, une fois tout fini, que c'est vide en dessous. Les dépanneuses c'est souvent cela. Pas chez moi. Même si je dois passer des heures à réaliser un truc qu'on ne verra plus ensuite, je ne serai pas tranquille en faisant l'impasse.

Je suis donc parti d'un Actros 1. Oui certes, c'est vieux. J'aurai pu utiliser un Actros 4 ou autre, mais j'avais la toiture, et puis la base. Allez on y va.

La base donc, l'Actros mégaspace Italeri. Le rouge avec le taureau.

En 4x2. Avec un V8 570. Moi je veux un 8x4, avec la cabine profonde, mais basse. Il y a des années j'ai réalisé un 8x4 Titan avec la cabine moyenne, donc je sais faire.

La cabine Actros à eu droit à un charcutage au disque à tronçonner de ma Dremel., le tout remonté comme il se doit. La mégaspace a un plancher plat. La la cabine s'abaisse sur le châssis, il faut un tunnel moteur. J'ai reconstruit le tout selon ce que j'avais déjà fait par le passé.

Ca nous donne ceci.

 

fgjibb.jpg

 

Ma petite cabine avec son nouveau plancher et la toiture de l'ami Gilles. Pas de panique, ce sera, et c'est déjà adapté et ajusté. Pour l'intérieur j'ai juste mis les sièges, mais j'ai des dossiers plus brulants à régler avant

 

Le V8 double turbo était lui aussi un peu juste sous cette cabine, notamment les turbo qui trônaient sur chaque banc de cylindre. Sur un forum hollandais, un spécialiste Mercedes l'avait transformé en V6.

Va pour moi, retour sur le forum et les photos de casses proposant des V6 Mercedes, et voila le V6 440 avec simple turbo entre les bancs. Ca prend moins de place et ca suffira.

qe3i3l.jpg

J'ai tenté de reproduire un max de détails, les attaches moteur, le frein sur échappement les conduite d'injection etc.

Je ne tromperai pas un mécanicien Mercedes, mais ce n'est pas le but, juste être cohérent.

 

Bien avant j'avais réalisé le châssis 8x4.

La non plus, comme le font certains , des rapiéçages de plusieurs morceaux de châssis de provenance diverses. J'ai gardé l'avant du châssis actros. Les reste est en plasticarte. Les cotes proviennent d'une notice d'un 8x4 AK.

La technique est calquée sur les réalisations d'un maquettiste allemand, qui publie sur un forum allemand, et qui à ma connaissance travaille chez Mercedes à Woerth et a accès à des plans détaillés.

Donc techniquement je ne suis pas trop mal. Je m'étais procuré un Mercedes NG 6x4 italeri. Le NG est aujourd'hui terminé en 4x2 d'époque. Par contre pour l'actros, j'ai prélevé l'essieu avant droit, et l'ai remplacé sur le NG par le coudé de l'actros, ainsi que le tandem arrière. Ca facilite les choses. Le NG était en définition TP, donc j'ai permuté et réalisé une suspension scratch pour le NG

Donc ici trains roulants du NG.

Donc voici.

 

1o3psc.jpg 

A ce stade, j'avais laissé pas mal de déport arrière, n'ayant toujours pas tranché entre porteur ou tracteur.. Finalement ce sera un double genre, donc tracteur pouvant recevoir un plateau pour utilisation en porteur.

C'est assez courant en Suisse ou en Autriche ou ce genre de camions est fréquemment utilisé en montagne pour des interventions de grutage sur des chalets ou des installations de ski. Sur cette photo il a encore le V8.

Et donc le voila un peu plus tard avec son visage plus avancé.

 

13lyz4.jpg                                                                                                                                                                                  Voici pour le moment. La suite si ca intéresse quelqu'un. 

Pardon d'être long, mais j'ai tendance à expliquer ce que je faits et parfois argumenter avec des détails divers.

Au plaisir.

Link to comment
Share on other sites

Parfait, il y aura une suite condensée pour se mettre au niveau actuel, puis on continuera à avancer en terrain miné, car je reconnais que j'avance à tâtons, souvent fait et recommence. Mais c'est un des  points positifs de la chose. Autrement ce serait trop simple.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Actualité maintenant, mais le rappel des titres pour vous mettre à jour.

Le Mercedes est mis de coté, il ne servira plus que pour les essayages. Le morceau de roi sera la grue. Elle va occasionner bien plus de boulot que son porteur.

Et comme je l'écris souvent à mon camarade Cordarus, je dois tout refaire 2 fois. Ca a été le cas là. Je m'étais lancé dans un premier jet. Comme je l'écrivais, je n'avais que peu de documents.

Tenant au projet, j'avais décidé de réaliser une grue sans marque. Incapable de travailler précisément.

Il y a 4 marques qui réalisent ces grosses grues.

Palfinger l'allemand. 2 italiens, Effer et Cormach, et un nordique me semble t'il Fassi.

Les Cormach ont une architecture particulière. Puis en enquêtant, avec l'aide de Cordarus, nous nous sommes rendus compte de plein de subtilités pour chaque marque. Cordarus possédait à cette époque la grue résine, il m'a fait des croquis de ses pièces. Et puis je me suis jeté à l'eau. Ce sera une Palfinger.

On s'est rendu compte que les Palfinger sont décalées à droite et se replient vers la gauche, les autres c'est l'inverse. A partir de ce moment, il faut trancher. Ce qui fut fait.

Exercice d'entrainement, et premiers éléments les stabilisateurs. 

Ce sera le premier pas dans le fait de réaliser des éléments qui s'imbriquent l'un dans l'autre. Il faut énormément de précision. Trop de jeu, ca pendouille, pas assez, ca ne coulisse pas et ne se replie plus.

J'aurai pu choisir de réaliser les éléments statiques et non repliables. Mais je m'y suis refusé. Comme il faut ou pas du tout.

Donc un premier jet de stabilisateurs prend la poussière quelque part dans mon atelier, et un second fut le bon.

Voici les stabilisateurs avant. 

Déployés.

w7nej6.jpg

On peut observer les 2 extensions sorties, les pieds baissés (ils peuvent pivoter et se tourner vers le haut La bâche hydraulique et le refroidisseur.

 

Les extensions repliées.

4wth8e.jpg

Position route, avec les pieds en bas. Ils peuvent pivoter vers le haut pour rouler.

 

f839fg.jpg

Détails des pieds On enlève les pivots et on peut basculer le pied vers le haut. On remet le pivot et c'est parti. Ah on peut jouer avec mes maquettes.

 

fsmamw.jpg

Les stabilisateurs arrières repliés. Ils se trouvent en bout de châssis après le tandem.

Les pieds sont identiques aux avant, mais ne pivotent pas. On voit les conduites hydrauliques qui sortent du châssis vers les pieds et les boulons Meng qui figurent la fixation au châssis.

Déployés.

rnab1j.jpg

Voila qui stabilisera le tracteur. Il y aura un 5 éme pied sur le pare choc avant pour la stabilisation vers l'avant. Ceci permettant à la grue de travailler à 360 degrés.

J'ai utilisé du plasticarte de 1mm. Avec 5/10 émes de jeu. Par la suite ca va occasionner des problèmes pour les extensions de grue, mais ici nous n'en sommes pas encore là.

Il faut ce jeu pour un minimum de peinture.

Suite au prochain épisode si toutefois il reste des intéressés.

 

 

Link to comment
Share on other sites

J'avais eut la primeur de voir ces avancés et c'est toujours un réel plaisir les discussions technique fait par mail.

Dommage du peu de commentaire mais on va pas s'en plaindre , y au moins plus de lecteurs....:siffle

La grue résine 1/24 était celle ci , un kit rare aujourd'hui et force de recherche d'autres document plus précis sont venu étoffé la base.

iwrl.jpg

Ps Pas de partage de document non par égoïsme mais la recherche a pris du temps et pas question de mâcher le travail pour autrui et bien souvent ceux qui on transmis les documents ont demandé a ne pas les divulguer.

Link to comment
Share on other sites

Le 03/06/2023 à 18:18, Screatch a dit :

Actualité maintenant, mais le rappel des titres pour vous mettre à jour.

Le Mercedes est mis de coté, il ne servira plus que pour les essayages. Le morceau de roi sera la grue. Elle va occasionner bien plus de boulot que son porteur.

Et comme je l'écris souvent à mon camarade Cordarus, je dois tout refaire 2 fois. Ca a été le cas là. Je m'étais lancé dans un premier jet. Comme je l'écrivais, je n'avais que peu de documents.

Tenant au projet, j'avais décidé de réaliser une grue sans marque. Incapable de travailler précisément.

Il y a 4 marques qui réalisent ces grosses grues.

Palfinger l'allemand. 2 italiens, Effer et Cormach, et un nordique me semble t'il Fassi.

Les Cormach ont une architecture particulière. Puis en enquêtant, avec l'aide de Cordarus, nous nous sommes rendus compte de plein de subtilités pour chaque marque. Cordarus possédait à cette époque la grue résine, il m'a fait des croquis de ses pièces. Et puis je me suis jeté à l'eau. Ce sera une Palfinger.

On s'est rendu compte que les Palfinger sont décalées à droite et se replient vers la gauche, les autres c'est l'inverse. A partir de ce moment, il faut trancher. Ce qui fut fait.

Exercice d'entrainement, et premiers éléments les stabilisateurs. 

Ce sera le premier pas dans le fait de réaliser des éléments qui s'imbriquent l'un dans l'autre. Il faut énormément de précision. Trop de jeu, ca pendouille, pas assez, ca ne coulisse pas et ne se replie plus.

J'aurai pu choisir de réaliser les éléments statiques et non repliables. Mais je m'y suis refusé. Comme il faut ou pas du tout.

Donc un premier jet de stabilisateurs prend la poussière quelque part dans mon atelier, et un second fut le bon.

Voici les stabilisateurs avant. 

Déployés.

w7nej6.jpg

On peut observer les 2 extensions sorties, les pieds baissés (ils peuvent pivoter et se tourner vers le haut La bâche hydraulique et le refroidisseur.

 

Les extensions repliées.

4wth8e.jpg

Position route, avec les pieds en bas. Ils peuvent pivoter vers le haut pour rouler.

 

f839fg.jpg

Détails des pieds On enlève les pivots et on peut basculer le pied vers le haut. On remet le pivot et c'est parti. Ah on peut jouer avec mes maquettes.

 

fsmamw.jpg

Les stabilisateurs arrières repliés. Ils se trouvent en bout de châssis après le tandem.

Les pieds sont identiques aux avant, mais ne pivotent pas. On voit les conduites hydrauliques qui sortent du châssis vers les pieds et les boulons Meng qui figurent la fixation au châssis.

Déployés.

rnab1j.jpg

Voila qui stabilisera le tracteur. Il y aura un 5 éme pied sur le pare choc avant pour la stabilisation vers l'avant. Ceci permettant à la grue de travailler à 360 degrés.

J'ai utilisé du plasticarte de 1mm. Avec 5/10 émes de jeu. Par la suite ca va occasionner des problèmes pour les extensions de grue, mais ici nous n'en sommes pas encore là.

Il faut ce jeu pour un minimum de peinture.

Suite au prochain épisode si toutefois il reste des intéressés.

 

 

 

Bien oui, il y a des intéressés !

Tu es obligé de continuer , car en l'état je ne vois pas bien à quoi ces deux supports de vérins pourraient servir ! Ils n'ont pas la bonne forme pour faire des bacs à fleurs ni des porte-manteaux pour boutique de fringues de luxe ...

il leur manque un camion âme soeur ! Je leur conseillerais l'appli "adopte-un-camion.com"

A part ça , super boulot de conception/réalisation.

Commentaires : oui c'est aussi ce que je me dis quand je publie ... il y a peu de commentaires, et ce sont souvent les mêmes fidèles (moins d'une dizaine) qui participent. Quand je vois qu'il y a parfois 100 invités connectés en même temps, mais qu'une seule publication/commentaire sur une journée, j'ai un peu de mal à comprendre.

A+

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Après quelques jours d'absence au truck show de Ciney et quelques vacances, je ne découvre que maintenant.  Mais en effet, c'est exactement l'idée. L'utilisation est en effet particulière, mais c'est une Palfinger et sans voir le type, elle semble déjà de fort tonnage

Link to comment
Share on other sites

Donc comme je l'écrivais plus haut, me revoila après une court interruption. Certes, mes supports un peu abstraits ne doivent pas forcément enchanter les maquettistes profanes de ces techniques camionnesques. Du coup, il me revient de préciser les choses.

Nous en étions arrivés au morceau de titan de la réalisation, à savoir la grue.

Il y avait en premier, pour me faire la main, les stabilisateurs.

Mais évidemment avec cela on ne voit pas grand chose.

Puis fut réalisée l'embase châssis de la grue. Celle sur laquelle tout repose. Là aussi, j'ai travaillé d'aprés les indications de mon ami Cordarus, et de celles prélevées sur la notice Palfinger.

 

Sur ce châssis vient ensuite s'amarrer le mat pivotant, et l'articulation du barillet des extensions.

Comme précisé plus haut, je rattrape les réalisations. Celles ci ont été réalisées au mois de mars. Aujourd'hui, j'en suis plus loin déjà, mais pour permettre de  comprendre ce que je faits, je vous livre les photos avec les explications.

Evidemment, je ne reviens pas sur le fait que tout est scratché. Pas de résine, pas de pièces du commerce. De la plasticarte de 0,5 et 1mm, de la colle cyano, du Tamiya Cement pour éviter les surépaisseurs intérieures, et les retraits lors de la polymérisation, et c'est tout.

Place aux images donc.

q2bxjc.jpg

 

Comme on peut le voir ici, le châssis est là en place. Dessus est posé le stabilisateur avant. 

J'ai réalisé la tourelle pivotante avec déjà le premier mat articulé. Je ne connais pas les termes exacts employés par les grutiers et fabricants.

En avant on trouve déjà l'embase qui prendra le barillet ou viendront se loger les extensions rétractables

On peut aussi voir que le châssis du camion a eu un faux châssis permettant d'une de recevoir la sellette, mais aussi les supports de twist lock, pour y amarrer une plateforme de chargement.

Ces camions dits double genre, sont à la fois tracteurs avec leur sellette ( pour de courtes semis tout de même)

mais aussi porteur, avec la mise en place de plateformes amovibles. Bien sur une fois le modèle terminé, il aura tout cela. Peut être pas la semi. Ma créativité m'aura déjà poussé plus loin.

Mon ami Cordarus en est témoin.

 

yte7kj.jpg

Evidemment, pour ceux qui en doutent, la grue est d'ores e déjà repliable. Elle ne sera en aucun cas soit figée ouverte ou fermée. Tout sera fonctionnel comme sur la vraie, dans la limite tout de même du réalisable.

Mais elle aura un treuil, des palans, des manilles etc etc. Bien sur, là ce sont des montages à blanc pour adaptations et essais. Le chemin est encore long et piégeux.

dqurer.jpgEgqeg4q.jpgE

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...